Aire culturelle latino-américaine

Introduction à l’étude de l’aire culturelle latino-américaine

Téléchargement

L’aire culturelle latino-américaine regroupe des pays situés en Amérique, au sud des États-Unis. L’Amérique latine est généralement définie comme la partie de l’Amérique où l’on parle des langues dérivées du latin soit principalement l’espagnol et le portugais.

L’Amérique latine a une superficie d’environ 20 010 600 km². En 2008, sa population était estimée à plus de 559 millions d’habitants.

Aire culturelle latino-américaine: carte illustrant ses limites.
Aire culturelle latino-américaine

Localisation de l’aire culturelle latino-américaine

Même si l’expression « Amérique latine » et la définition du périmètre correspondant ne sont pas toujours précises, on considère assez généralement que l’Amérique latine est constituée de 19 états souverains.

EspagnolArgentine, Bolivie, Chili, Colombie, Costa Rica, Cuba, Équateur, Guatemala, Honduras, Mexique, Nicaragua, Panama, Paraguay, Pérou, République dominicaine, Salvador, Uruguay, Venezuela.
PortugaisBrésil
On ajoute aussi souvent :Belize et Guyana (la langue officielle est l’anglais).
Suriname (la langue officielle est le néerlandais).
Sont souvent exclus :Porto Rico, « associé » aux États-Unis. Haïti, pays indépendant qui parle une langue latine, mais qui n’est ni l’espagnol ni le portugais.
La plupart des îles des Antilles, où on parle principalement l’anglais et le français.
Ensembles régionaux Amérique centrale : du Guatemala au Panama.
Amérique insulaire (Caraïbe ou Antilles): de Cuba à Trinité-et-Tobago.
Amérique du Sud : de la Colombie jusqu’à la pointe sud du Chili.
x

Caractéristiques naturelles de l‘aire culturelle latino-américaine

Facteurs naturels

Amérique latineElle s’étend du Rio Grande (la frontière nord du Mexique) jusqu’à la Terre de Feu (l’archipel d’île à la pointe sud de l’Amérique).
ReliefChaînes de hautes montagnes traversant l’aire du nord au sud : Sierra Madre, cordillère des Andes.
Nombreux volcans en activité : dans les chaînes de montagnes. Hauts plateaux : Plateau du Brésil.
Grands bassins fluviaux : Pampas. Isthme (étroite bande de terre) : isthme de Panama .
Ressources minièresMinéraux métalliques : cuivre et or dans les chaînes de montagnes et les hauts plateaux.
Minéraux non métalliques : bauxites en Jamaïque.
Pétrole dans les plateaux continentaux de l’Atlantique (Venezuela) et du golfe du Mexique.
Principaux cours d’eauRio Bravo, Rio Panama, Rio Paraguay, Rio Uruguay et Amazone. Amazone : Très longs fleuves navigables dont le débit est très élevé.
Climat    Équatorial : une seule saison, de fortes précipitations et une forte chaleur presque constante toute l’année (au Brésil et dans l’est du Mexique).
Tropical : climat non aride dont la température moyenne mensuelle ne descend pas en dessous de 18 °C.
Subtropical : des étés chauds et humides ainsi que des hivers frais (sud-est de l’Amérique du Sud).
De Montagne : des hivers froids et des étés frais et humides (Chili).

2.2     Influence des facteurs naturels sur l’organisation des territoires

Chaînes de montagnesLa cordillère des Andes délimite la frontière entre plusieurs pays.
La production agricole est influencée par l’altitude et le climat de montagne (par exemple : le quinoa est cultivée en Bolivie dans les Andes).
AmazoneIl facilite l’exploitation des ressources minières et forestières.
Il favorise le peuplement.
Il contribue au développement de régions éloignées.
Climats tropicauxIls favorisent une importante production agricole destinée à l’exportation (ananas, bananes et café).
Ils favorisent le développement de l’industrie touristique.
Climat équatorialIl favorise la croissance de la forêt et contribue au développement du réseau hydrographique.
Isthme de PanamaElle a permis de creuser un canal reliant l’Atlantique au Pacifique (77 km). Les droits de passages pour les navires constituent une source importante de revenus pour le pays (1,4 milliard de dollars en 2006).

Caractéristiques sociales de l’aire culturelle latino-américaine

Jusqu’au 15esiècle, cette région du monde était occupée par des civilisations autochtones relativement avancées pour leur époque.

MayaLes Mayas constituent un groupe culturel varié d’Amérindiens vivant dans le sud du Mexique et le nord de l’Amérique centrale. Elle est principalement connue pour ses avancées dans les domaines de l’écriture, de l’art, de l’architecture, des mathématiques et de l’astronomie.
Incas  L’Empire inca fut, du XVe au XVIe siècle, le plus vaste empire. Son territoire s’est étendu sur près de 4 000 km de long, depuis l’actuelle Colombie, au nord, jusqu’à l’actuel Chili, au sud.
Aztèques  Ils s’étaient définitivement sédentarisés dans la vallée de Mexico, au début du 16e siècle. Ils avaient atteint un niveau de civilisation parmi les plus avancés d’Amérique.
DisparitionL’arrivée des conquistadors espagnols marque la fin des civilisations mayas, incas et aztèques.

Par la suite, l’Amérique latine a connu plusieurs siècles de colonisation européenne, principalement espagnole et portugaise.

Traité de TordesillasUn traité international établi en 1494 établit le partage du Nouveau Monde entre les deux puissances coloniales émergentes, l’Espagne et le Portugal.
C’est ce traité qui explique pourquoi la principale langue du Brésil est différente de celle du reste de l’Amérique latine.

Culture

Période précolombienneIl s’agit de la période qui précède l’arrivée de Christophe Colomb.
Plusieurs aspects des sociétés latino-américaines sont influencés par cette période.
Production agricole : maïs, courges, haricots, pomme de terre, tomate, etc. Architecture : pyramides et temples, crête faîtière.
Langues : Quechua, Guarani, et Kekchi.
ColonisationPays colonisateurs : Espagne, Portugal, Royaume-Uni, France, Pays-Bas.
Le tracé des frontières a été fait lors de la colonisation.
La majorité de la population d’Amérique latine est le résultat du métissage entre la population amérindienne et les différents apports.
Aujourd’huiMultiplicité ethnique : métissage de cultures d’origines européenne, africaine et autochtone

Métissage en Amérique du Sud

Paraguay93 %
Mexique84 %
Colombie58 %
Chili44 %
Argentine15 %
Uruguay8 %

Source : « Amérique latine » dans Wikipédia. Site consulté de 13 mars 2012. Adresse URL : http://fr.wikipedia.org/wiki/Amérique_latine

Langue

L’Amérique latine est très homogène sur le plan linguistique. Toutefois, en plus de l’espagnol et du portugais, on y parle des centaines de langues autochtones.

Langues autochtonesAvant l’arrivée des Européens, on y parlait près de 2000 langues autochtones. Plusieurs langues créoles afro-américaines ont été créées par des Africains lors de la traite des esclaves. Aujourd’hui, on y parle encore 500 langues.
Principales langues autochtonesQuéchua : langue inca, est parlé par 10 millions de personnes au Pérou, en Équateur et en Bolivie. Guarani : langue officielle du Paraguay. Q’eqchi’: langue maya, est largement employé au Guatemala et au Belize.
Principales langues européennesPortugais, Espagnol, Anglais, Français, Néerlandais.

Religion

CatholicismeLe catholicisme est majoritaire dans la plupart des pays d’Amérique latine.
Environ la moitié des catholiques vivent en Amérique latine.
Le pape François est originaire de l’Argentine. C’est le premier non européen en 13 siècles (Grégoire III est né en Syrie).
Nouvelles églisesLe protestantisme (principalement évangélique) connait depuis plusieurs années une forte croissance. Cause : Remise en question des valeurs traditionnelles.

Population de l’aire culturelle latino-américaine

Caractéristiques démographiques

CaractéristiquesJeunesse de la population. Taux de natalité élevé. Migration internationale importante (principalement vers l’Amérique du Nord).
Cause de l’émigrationInstabilité politique (nombreux coups d’État, lutte capitalisme/communisme, guérillas, etc.). Manque d’emploi. Proximité géographique avec l’Amérique du Nord.

Caractéristiques démographiques

Les pays d’Amérique latine (2/3 de la population des Amériques) sont peuplés de façon bien différente, en particulier en termes d’importance de la population de chaque pays. Ainsi le Brésil a 193 millions d’habitants et le Mexique compte un peu plus de 106 millions d’habitants, alors que l’Uruguay compte moins de 4 millions d’habitants. 2 pays possèdent plus de 100 millions d’habitants, 2 plus de 40 millions, 4 autres entre 10 millions et 16 millions, 5 pays comptent entre 5 et 10 millions d’habitants.

Grandes agglomérationsMexico, Santiago, São Paulo.
UrbanisationPrès de trois quarts des habitants vivent dans les villes.

Composition de la population

AutochtonesEnviron 40 millions de personnes sont autochtones (principalement à ouest des Andes et en Amérique centrale).
Les autochtones ont pratiquement disparu complètement de l’Amérique insulaire : les Amérindiens furent réduits en esclavage (famine, suicide, baisse de la natalité).
La population autochtone représente plus du tiers des habitants de l’Équateur, du Guatemala et du Pérou.
Les autochtones sont majoritaires en Bolivie.
La majorité des habitants sont d’origine autochtone et métisse en Amérique centrale.
Population d’origine africainePopulations d’Afrique réduites à l’esclavage par les pays colonisateurs : grandes plantations (coton, canne à sucre, café) et mines.
L’esclavage en provenance d’Afrique est concentré à Cuba et à Hispaniola.
La majorité des habitants sont d’origine afro-caraïbe et métisse en Amérique insulaire.

Conditions sociales et économiques de l’aire culturelle latino-américaine

Société

IDHL’indice du développement humain est à la hausse dans la majorité des pays. L’IDH demeure bas dans certains pays, dont Haïti.
Conditions de vie des autochtonesMarginalisation sociale.
Sous-représentation dans les postes de pouvoir.
Faible taux de scolarisation.
Pauvreté.
Conséquence de l’urbanisation rapideLa croissance rapide des villes s’accompagne d’une extension des bidonvilles en périphérie. les infrastructures sanitaires dans les bidonvilles sont inadéquates (égouts et aqueducs).
Les terrains sont majoritairement squattés.
Violence : les gangs de la drogue se font la guerre dans les rues (en 2007, 1260 personnes ont été abattues par la police à Rio.
Par exemple : Il y a 968 favélas (bidonville) dans la ville de Rio de Janeiro et ils rassemblent le tiers de la population urbaine.

Réveil autochtone

CausesDurant la Guerre froide, les leadeurs autochtones associent leurs combats à la lutte des classes sociales. l’effondrement du bloc de l’Est ramène à l’avant-plan l’identité autochtone comme fondement de luttes sociales.
Revendications autochtonesReconnaissance de l’indianité.
Reconnaissance de l’autodétermination politique.
Restitutions de terres.
Mouvements autochtonesRigoberta Menchú : prix Nobel de la paix en reconnaissance de son travail pour la justice sociale et la réconciliation ethnoculturelle [Guatemala].
Evo Morales est considéré comme le premier président autochtone de la Bolivie, où pourtant 71 % de la population est autochtone.
Armée zapatiste de libération nationale qui lutte pour les droits des populations indigènes au Mexique.
Confédération des nationalités indigènes de l’Équateur.
Gains politiquesReconnaissance du guarani comme une des langues officielles du Paraguay.
Protection des langues autochtones par la constitution bolivienne.
Accords de San Andrés sur la protection des droits et de la culture autochtone au Mexique en 1996.

Économie

La situation de l’économie des pays d’Amérique latine est très variable d’un pays à l’autre, tant au niveau du PIB (explicable en partie grâce à l’importance de la population), des partenaires commerciaux (due en partie aux facteurs géographiques), de l’inflation, de la pauvreté/richesse, des produits exportés, etc.

Les plus grandes économiesBrésil, le Mexique, l’Argentine et la Colombie.
Caractéristiques économiquesImportance de la production agricole destinée à l’exportation. importance des exportations de matières premières. disparité sur le plan du développement.
Répartition de la richesseGrande inégalité entre les pays et à l’intérieur des pays
Problèmesles fortes inégalités sociales.
la faible productivité.
le niveau relativement bas de l’épargne.
le niveau relativement bas des investissements des ménages.
le manque de recherches et d’innovation.
Dettes publiquesPour limiter l’importation de matières premières, relancer la production et renforcer les infrastructures, les gouvernements se sont lourdement endettés dans les années 1960 et 1970. De nombreux pays de la zone sont lourdement endettés et consacrent chaque année une grande partie de leur budget au remboursement de la dette. L’Argentine a d’ailleurs connu une grave crise et a suspendu le paiement de la dette.
SocialismeDe nombreux pays de la région ont en outre tenté de profiter du dynamisme économique pour mettre en place une plus grande équité à travers de nouvelles politiques sociales
Pays producteurs de pétroleLe Venezuela, le Mexique, l’Argentine, la Colombie et l’Équateur exportent davantage de pétrole qu’ils n’en importent. Ces pays bénéficient généralement de la hausse des prix de pétrole : plus de revenus, plus d’impôts sur les concessions et plus de rentrées de devises.
Contexte favorisant le développement économique de la régionUne stabilité politique s’observe dans la plupart des pays. Ce continent est très riche en ressources naturelles renouvelables et non renouvelables.

Brésil

Première puissance économique de la région.
Abondance de ressources naturelles : Café, éthanol, soja, jus d’orange, viande bovine.
vaste marché intérieur : c’est le cinquième pays du monde par la superficie et par le nombre d’habitants.
Infrastructures industrielles relativement développées : Automobile, Aviation (Embraer), pétrochimie, engrais.
85 % de la population vit dans les villes. Il y a un exode rural massif en provenance du Nord.
La région du sud-est [Rio de Janeiro et São Paulo] est responsable de 60 % de l’économie brésilienne même si elle ne représente que 20 % du territoire.

Politique agraire

ProblématiquePossession par un petit nombre de propriétaires, individus ou entreprises, de la grande majorité des terres agricoles
CausesAttribution de vastes domaines aux conquérants espagnols et portugais ainsi qu’aux ordres religieux au début de la colonisation.
Échec de réformes agraires.
Réforme agraireUne réforme agraire est une réforme offrant des terres aux paysans qui la cultivent, en les confisquant à leurs propriétaires [redistribution des terres]
CubaNationalisation des terres pour contrôler la production agricole

Brésil
Des organisations revendiquent l’appropriation des terres par ceux qui la cultivent.
Mouvement des travailleurs ruraux sans terre.
Mouvement des sans-terres.

Regroupements économiques et politiques de l’aire culturelle latino-américaine

Organisation des États américains (OEA)

L’Organisation des États américains(OEA) (ouOrganization of American States,Organización de los Estados Americanos,Organização dos Estados Americanosdans les trois autres langues officielles de cet organisme), est une organisation qui regroupe tous les gouvernements des États d’Amérique. Les États membres se fixent des politiques et objectifs importants dans le cadre de l’Assemblée générale, qui réunit les ministres des Affaires étrangères du continent une fois par an.

Objectifs de l’OEAMaintenir la solidarité.
Renforcer la collaboration.
Défendre la souveraineté et l’intégrité territoriale des États membres.
Objets de préoccupationDémocratie. Droits de l’homme. Sécurité. Développement.
Pays membresTous les pays d’Amérique.
Pays dominantÉtats-Unis.
Pays exclusCuba de 1962 à 2009 (crise des missiles). Honduras de 2009 à 2011 (coup d’État).

Regroupements latino-américains

Besoins de se regrouperIntégration régionale.
Recherche d’autonomie politique et économique vis-à-vis des États-Unis.
MercosurObjectifs : créer un marché commun et favoriser la coopération sur le plan économique.
Mesures : instauration d’un tarif douanier externe commun et coordination des interventions lors de forums internationaux.
Membres permanents : Argentine. Brésil, Paraguay Uruguay, Venezuela.
ALBA.TCPAlliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique – Traité de commerce des peuples.
Objectif : promouvoir la coopération et l’intégration politique, économique et sociale des pays socialistes d’Amérique latine et des Caraïbes.
Mesures : échange de biens et de services entre les pays membres, accords sur des tarifs douaniers et soutien aux entreprises d’État.
Membres : Antigua-et-Barbuda, Bolivie,  Cuba, Dominique,  Équateur,  Nicaragua,  Saint-Vincent-et-les-Grenadines,  Venezuela.
Autres regroupementsCes regroupements ont pour but de créer des marchés communs et de favoriser la coopération économique.
Communauté andine des nations : Bolivie, Colombie, Pérou, Équateur. Communauté caribéenne : 15 membres autour des Caraïbes.
Marché commun centraméricain : Costa Rica, Salvador, Guatemala, Honduras, Nicaragua.
Union des nations sud-américaines : les pays d’Amérique du Sud.

Diaspora latino-américaine

DiasporaRappel : La diaspora est la population dispersée qui conserve des liens économiques et sociaux avec le pays d’origine.
Flux migratoireLa majorité des migrants proviennent du Mexique et se dirigent vers les États-Unis.
Causes de l’émigrationManque de travail.
Violence sociale ou politique.
Reconstitution des familles.
États-UnisPlus du quart de la population de la Californie, de l’Arizona, du Nouveau-Mexique et du Texas.
Influence de la diaspora sur leur pays d’origineTransfert de fonds.
Diffusion de productions culturelles à l’échelle internationale.
Conséquences de l’émigrationPerte de population active. Perte d’expertise.

Références – Aire culturelle latino-américaine

 « Aire latino-américaine » dansGéographie culturelle, école secondaire Du Triolet. Site consulté le 24 février 2013. Adresse URL : http://sites.google.com/site/geographietriolet/

« Amazonie » dansWikipédia. Site consulté de 24 février 2013. Adresse URL : http://fr.wikipedia.org/wiki/Amérique_latine

« Amérique latine » dansWikipédia. Site consulté de 24 février 2013. Adresse URL : http://fr.wikipedia.org/wiki/Amérique_latine

« Antilles » dansWikipédia. Site consulté de 24 février 2013. Adresse URL : http://fr.wikipedia.org/wiki/Antilles

« Canal de Panama » dansWikipédia. Site consulté de 24 février 2013. Adresse URL : http://fr.wikipedia.org/wiki/Canal_de_Panama

« Classification de Köppen » dansWikipédia. Site consulté de 24 février 2013. Adresse URL : http://fr.wikipedia.org/wiki/Classification_de_Köppen

Étude géographique des frontières en Amérique du Sud. Site consulté de 24 février 2013. Adresse URL : http://laeti.perrierbrusle.free.fr/

MICHAUD-CLOUTIER, Anaïs. Aire culturelle latino-américaine, Montréal, Pensionnat Saint-Nom-de-Marie, 2013, 28 pages.

Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport. Précision des apprentissages, Géographie culturelle, Québec, MELS, 2012, 25 pages.

Téléchargement

Format Microsoft Word
Notes de cours
Carte de l’aire culturelle latino-américaine

Pour afficher le texte masqué dans les fichiers (le corrigé), vous devez ouvrir les documents à l’aide de Microsoft Word et appuyer sur le bouton ¶.
Pour imprimer le texte masqué, à l’aide de Microsoft Word, vous devez sélectionner Fichier/Imprimer/Option puis cocher Texte masqué.

Une autorisation est nécessaire pour utiliser les documents présents sur ce site.